Recherche préliminaire pour Le 3e film (titre provisoire),

Ariane Boulet avec Joannie Douville

23 au 27 septembre 2018

résidence à L'Annexe-A

«C'est la création d’une vidéo-danse qui creuse la question du retour aux sources et du manque de rituels dans la société actuelle. Le film bouclerait une trilogie de films de danse, en continuité directe avec mes deux œuvres précédentes.

 

Alors que le premier de ces films mettait en scène un solo et le second un duo, ce troisième documente la quête d’un groupe hétérogène de huit danseurs qui évolueront dans une Abitibi fantasmée, située quelque part entre exil, tourbière et espace sacré, comme un lieu d’origine où il y aurait une certaine vérité. Cette Abitibi sera sauvage, naturelle, mais aussi radicalement contemporaine de coupes à blanc, de mines et de tout ce qui ne correspond pas à un rêve. 

 

Je me questionne beaucoup sur le fait que nous ayons peu d’héritage de rituel. Personnellement, la coupure dans la transmission des gestes symboliques a créé un vide pour soutenir les transitions de ma vie. D’où la recherche à la source du geste à créer.  Le rituel est ici vu comme mémoire dans le geste. Nous l'abordons donc comme connaissance du corps en esprit de compassion pour l’espace.  C’est ainsi que le groupe de danseurs sera abordé, dans une intimité non duelle, une affirmation d’une diversité nécessaire et un rapport non normatif au rituel et à la nature.» (Ariane Boulet)

Activité parallèle

23 septembre 2018

13h00 à 16h00

Atelier de danse contemporaine pour enseignant-es en danse donné par Ariane Boulet et Joannie Douville

Au studio de L'École Rythme et danse

photo credit: Ariane Boulet

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • White Google+ Icon